QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

BOB MORANE vous connaissez !! Vous avez connu...Alors vous venez nous rejoindre....et en parler

Modérateur : La Patrouille du Temps

Répondre
gil56
Messages : 268
Inscription : 30 oct. 2011 à 15:57

QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par gil56 » 08 févr. 2013 à 15:08

Bonjour à tous,
un forum n'est jamais tant attractif que lorsqu'il est vivant... autrement dit, lorsqu'on y discute avec passion. Aujourd'hui, je voudrais revenir sur un sujet qui déclenche cette passion : l'avenir de Bob Morane. Depuis la sortie des nouveaux opus des aventures de notre héros en roman et l'annonce au Lombard de la relance des BDs, avec là aussi un nouveau concept, les discussions vont bon train. Je vous redonne mon avis sur la question en tenant compte d'une certaine logique et de certains faits qui se sont produits depuis 1 an.
Sur la longévité de Bob Morane. Cette longévité implique un axiome : Bob Morane vit des aventures depuis 60 ans mais il a toujours 33 ans... Cet axiome là, nous l'admettons tous ( sinon, y'a qu'à passer son chemin ) Alors voilà : les aventures de Bob Morane s'étalent sur 6 décennies, réparties sur 2 siècles et 2 millénaires ! C'est pas rien ! Phénomène quasi unique dans la littérature populaire. Parce que attention : contrairement à certains héros de romans ou de BDs nés dans les années 50, Bob Morane n'y est pas resté cantonné. Bob Morane a traversé les décennies et Henri Vernes l'a donc fait évoluer en l'adaptant au cours de chacune de ces décennies tout en respectant des canons fondamentaux qui définissent ce que sont les aventures de Bob Morane. Au cours des premières de ces décennies, les changements n'étaient pas toujours radicaux et l'adaptation de Bob Morane y restait assez aisée. Mais au cours des trois dernières, 1990,2000, 2010, les choses ( le décor les moeurs et les techniques ) ont évoluées beaucoup plus vite, à tel point, qu'entre l'année 1953, date de la première aventure, et 2012, celle des dernières, le "temps" de Bob Morane s'est largement distendu. Bref, tout ça pour dire qu'un héros des temps modernes, ne peut plus l'être à la fois pour 1953 et pour 2012. On peut presque dire qu'il s'agit de 2 mondes différents et qu'il y a rupture.
Abordons maintenant le lectorat de Bob Morane. Par ce qui précède, il se décompose en deux : le lectorat de la première heure, c'est à dire ceux qui ont suivi Bob ( ou qui ont pris le train en cours de route ) depuis 1953 jusqu'à aujourd'hui ; et un lectorat potentiel de "nouveaux" lecteurs plus jeunes. Inutile de terigiverser, la réponse à la question " est-ce qu'un seul type d'aventures ( un seul Bob Morane ) est capable de satisfaire en même temps ces deux lectorats ?" cette réponse est NON. A partir de là, faut-il supprimer l'un ou l'autre de ces lectorats ? Le lectorat "acquis" ( ceux que certains appellent les vieux croûtons... ) ou le lectorat potentiel ? ( les plus jeunes ). Là aussi, la réponse est NON. Faut-il les opposer, alors ? Ce qui revient à opposer ceux qui veulent toujours avoir à disposition des aventures inédites à la mode d'antan et ceux qui veulent des aventures bien actuelles avec un Bob Morane parfaitement adapté à l'air du temps présent ( débarrassé de son uniforme de boy-scout). La réponse est également NON. C'est une question de logique. Les aventures de Bob Morane ont été un PHENOMENE de la littérature populaire. Je les compare à un "Big Bang". Aujourd'hui, le Big Bang est certes bien loin, mais il en reste le "fond diffus cosmologique" dont on peut percevoir l'écho partout encore autour de nous. Eh bien, ce fond diffus cosmologique", ce sont les millions de lecteurs qui ont un jour été fidèles ou qui le sont toujours, aux aventures de Bob Morane... Ce sont les "photons" du Big Bang "Bob Morane et Henri Vernes". Certes, beaucoup de ces photons ont pris de la bouteille, sont affaiblis, mais beaucoup d'entre eux sont toujours prêts à renouer avec les aventures de leur héros favori. La preuve ? Ce qui s'est passé au Québec l'automne dernier avec la sortie de l'omnibus "Bob Morane au Québec" par Bryan Perro et sa terrible campagne de promotion. Ce sont plusieurs milliers de livres vendus en à peine plus de 2 mois ! Car Bryan Perro a été clair dans ses interviews : il n'édite pas pour les "jeunes"... mais d'abord pour les anciens. Et le succès a été au rendez-vous. Pour satisfaire ce lectorat là, "classique" ou "vintage", pour les romans, j'ai inventé le concept de "Duplication de Bob Morane". Mais pour amener une différence avec les romans écrits par Henri Vernes, Bob Morane conserve sa mémoire du XXIème siècle. Et parallèlement au Bob Morane dupliqué, il y a le Bob Morane original resté au XXIème siècle. L'un est-il plus authentique que l'autre ? Non. Il sont tous les deux rigoureusement identiques et aussi authentiques l'un que l'autre. C'est juste le décor qui change. Ce concept de Duplication permet, si les auteurs et les lecteurs le veulent, d'adapter un des deux Bob Morane au "temps d'aujourd'hui" ... ou à la sauce d'aujourd'hui... ( je dis bien si les auteurs et les lecteurs ( je pourrais même rajouter les éditeurs ) le veulent )... tout en gardant un Bob Morane fidèle à la tradition. Sans qu'il y ait d'incohérence. Est-ce que le concept de Duplication marche ? Encore trop tôt pour le dire. Ce qui apparaît, par contre, c'est que les ventes sont en hausse. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un nouveau Big Bang, on en est encore loin... mais la tendance est là.
Quel est le potentiel du nouveau lectorat ? ( les plus jeunes ) Nul ne peut le prédire... Le Lombard, en confiant Bob Morane à une nouvelle équipe de scénaristes et dessinateurs, pour la partie BD, fait le pari d'un reboot complet. Ce Bob Morane là est neuf puisqu'il n'a plus du tout le même passé que le Bob Morane des romans. Y compris les autres personnages de la saga. Pour ce Bob Morane là, il n'existe pas de Big Bang sur lequel s'appuyer ( sauf le nom )... Terra incognita... ou qui vivra verra. Ce qui est certain, c'est qu'avec le concept de Duplication pour les romans, et le concept du reboot pour la BD, il y a en aura presque pour tous les goûts... je dis presque parce qu'il reste une "niche" de lectorat ( abandonnée pour l'instant ) : celle de BDs avec les Bob Morane authentiques ( le dupliqué et l'original )... Peut-être qu'un jour...
Voilà pour ces lignes de réflexions...
Gilles Devindilis

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 08 févr. 2013 à 18:18

Merci pour ces réflexions, Gilles.

A leur lumière, je comprends mieux pourquoi tu n'as pas choisi de "simplement" écrire des aventures inédites de Bob Morane s'étant déroulées entre 1953 et 1990*, en les commençant par : "Paris, automne 1953..."
(Cela aurait sans doute été plus simple, mais si tu préfères le défi d'un Bob Morane ayant encore sa mémoire du XXIème siècle, pouquoi pas?)

*quoique : (à mon humble estime personnelle, j'arrêterais aux premières 150 aventures ce temps des BM de l'époque héroïque des aventures se déroulant dans le mode originel d'interactions avec une civilisation "vintage". Disons les 142 Marabouts, - ça nous fait 1977 pour "le Triangle des Bermudes" et quelques autres épisodes postérieurs complétant certaines sagas - Ananké, Ombre Jaune, Tigre..., et je pense que certains lecteurs de ce forum diront que je suis encore trop bon)
Enfin, on ne va pas chicaner pour une dizaine d'année : 1980, 1990, c'est effectivement une période de bouleversements sociaux, culturels, et de développements technologiques très rapide.

Je pense que tu auras parfois difficile de gérer un Bob Morane (et ses amis/ennemis) ayant la mémoire du temps d'où il a été dupliqué, et qui aura sans doute à dessein de "corriger" la situation... La lecture de tes deux premiers opus m'ont agréablement surpris et changé de ce que je n'aimais plus trouver dans les Bob Moranes écrits depuis plus d'une dizaine d'années. Je te souhaite bonne chance, et si ces Nouvelles Aventures n'ont pas le succès escompté, je me contenterai de relire les BM d'antan, maintenant que j'ai pu me refaire la collection complète des Marabouts.

Et pour la nouvelle BD, je pense qu'il faut laisser la chance à la nouvelle équipe de faire ses preuves. Je crains pourtant aussi que le scénario s'éloigne de ce que j'aime lire du "vrai héros de tout les temps", mais au moins, grâce à cette annonce de "reboot", on reparle de Bob Morane, et qui sait si un nouveau lectorat ne sera pas intéressé à franchir les passerelles que le nom de notre aventurier jettera entre les divers types de romans, actuels, anciens, et les BD.

Qui vivra verra.
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

Avatar de l’utilisateur
cremers
Messages : 5232
Inscription : 07 oct. 2003 à 19:44
Localisation : liege belgique
Contact :

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par cremers » 08 févr. 2013 à 19:27

:D Merci Gilles mais il faut absolument une distribution TOP c'est pas normal pour acheter un new Bob de devoir toucher trois distributeurs!!!! et attendre 5 semaine pour recevoir la commande :evil: :evil: merci et longue vie a Bob et tes aventures........ :wink:

Phil6
Messages : 295
Inscription : 25 août 2012 à 18:53

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Phil6 » 08 févr. 2013 à 19:29

Pour ma part, les univers multiples autour d’un même personnage ne me dérangent pas, si bien sur, les récits sont de qualité…
C’est une pratique qui existe depuis longtemps et même couramment dans la BD américaine. Prenons le personnage de BATMAN par exemple. Il existe tout un tas d’aventure autour de ce personnage, dans des univers très différents. (Je viens de lire un album se situant dans l’Angleterre victorienne, où BATMAN affronte Jack l’éventreur !…). Il n’y a aucun pont qui explique ces univers multiples. On s’en fout même. On accepte le postulat de base (ou pas…), et c’est parti pour une nouvelle aventure !
BOB MORANE, lui, est synonyme de GRANDE AVENTURE. La « crédibilité » d’un tel personnage, qui a 33 ans éternellement, est de ZERO. Son créateur l’a souhaité ainsi.
D’autres écrivains préfèrent que leur personnages vieillissent pour s’inscrire dans une notion de temps qui passe. Ce n’est pas le cas pour l’ami BOB, et ce qu’on attend donc de ce type de personnage, c’est l’aventure dans laquelle il va s’inscrire.
Lire 150 pages de dépaysement, d’action pure.
On ne pose pas la question de savoir pourquoi BOB est toujours là où cela va mal, mais on veut savoir comment il va s’en sortir. Et c’est parti !

Je ne pense pas que ce soit le concept du héros pur et dur style BOB MORANE qui ne fonctionne plus (d’autres continuent depuis bien plus longtemps !). Je crois surtout que le problème autour de ce personnage, c’est la qualité de ce qui a été publié depuis au moins une dizaines d’années… Comment séduire un nouveau public avec des courtes nouvelles d’une quarantaine de pages, pour la plupart médiocres, vendu à 25€ ! Comment simplement garder l’ancien lectorat ? Comment espérer quoique ce soit si on ne respecte pas son lectorat ?
De plus, hélas, Bob Morane pille et recycle depuis quelques années tout et n’importe quoi (The Thing, Alien, Terminator, l’homme qui valait 3 milliards, Predators, …et Batman !).

L’argument qui consiste à dire qu’il faut laisser du temps aux nouveaux écrivains de BOB pour que, peut être, ils finissent par être à la hauteur ne tient pas la route. Pire, il épuise à chaque tentative le personnage de BOB MORANE.

Mon souhait : qu’on arrête de miser uniquement sur le nom de MORANE (cela ne marche plus) et que l’on refasse des récits de GRANDE QUALITE !
Faites une pause, prenez le temps nécessaire, 1 an ou 2, et revenez quand votre roman sera le plus grand roman d’aventure de l’année ! Celui que l’on aura attendu avec impatience. Celui dont on parlera comme le RETOUR du vrai héros de tout les temps. Dont on annoncera la parution au journal télévisé de 20h !!!
Pas un préambule, ou un nouvel essais, ou une nouvelle de quelques pages. Une vrai remise en question !
Un ROMAN aussi grand que ce que fut BOB MORANE, afin que son nom redevienne synonyme d’aventure…
Celui qu’un vendeur à la FNAC conseillera à la personne qui lui demandera « qu’est ce que je peux acheter comme bon récit d’aventure ? »…

Donc à présent, soit vous êtes cet auteur (et là, le défi est grand !), capable même de convaincre un éditeur à grande diffusion !
Soit vous êtes un auteur de plus, qui sera venu graviter autour de BOB MORANE, essayant vainement de surfer sur une vague qui a déjà atteint la plage…

Je n’ai pas pu lire votre premier roman DUPLICATION (pas trouvé dans les FNAC à Paris, Lyon ou Caen…). Je ne peux donc pas vous donner mon retour.
J’attends vraiment LE roman qui redonnera à ce personnage toutes ses lettres de noblesse. A vous de jouer pour que ce soit votre nom qui soit sur la couverture !
Et bien sincèrement, c’est ce que je vous souhaite…
Bien amicalement
Philippe
(bon, là, normalement, je vous ai mis un peu de pression !!)

Avatar de l’utilisateur
cachi
Messages : 1834
Inscription : 05 avr. 2005 à 20:23
Localisation : la vallée infernale

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par cachi » 08 févr. 2013 à 21:08

Merci à Gil de consacrer du temps au forum.
Personnellement, je suis un lecteur des origines (ou presque) mais toujours au boulot en raison d'une vie non linéaire qui m'a conduit sur les 5 continents et du pôle sud au pôle nord. :D Nostalgie :D
J'ai justement apprécié chez Henri Vernes sa capacité (seul ou en compagnie, peu m'importe) à faire évoluer son personnage de 1953 au XXI° siècle en lui faisant épouser toutes les faces de l'aventurier (explorateur de tous les continents, détective, cosmonaute, monde parallèle, voyage dans le temps,etc...).
Je ne cache pas que la démarche du "Lombard" carrément moderne m'excite davantage que la plongée que tu proposes dans un monde pseudo parallèle pareil au nôtre mais dans le passé alors que le monde d'aujourd'hui est un terrain d'aventures formidable, certes très dangereux mais BOB c'est de la fiction et tellement plus passionnant.
Je suis en train de lire un reportage sur l'Amérique du Sud (loin des voyages organisés) incroyable qui pourrait fournir au moins 20 scénario à des BOB contemporains et que dire de l'Asie ou de l'Afrique. :D
Crois-moi, GIL tu fais fausse route. Après "Alerte à Londres", ramène nous BOB au XXI° siècle :D
Un avis
moranien para la vida

gil56
Messages : 268
Inscription : 30 oct. 2011 à 15:57

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par gil56 » 08 févr. 2013 à 21:49

Mais Cachi, Bob y est toujours au XXIème siècle... Le Bob qui effectue un retour dans les années 50 n'empêche nullement le Bob du XXIème siècle de vivre les aventures dont tu parles... ( quoique pour l'Afrique... ça paraît assez mal barré... )
Gilles Devindilis

Avatar de l’utilisateur
cachi
Messages : 1834
Inscription : 05 avr. 2005 à 20:23
Localisation : la vallée infernale

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par cachi » 08 févr. 2013 à 22:11

L'Afrique est au contraire d'actalité et BOB, ancien commandant de l'armée de l'air, aurait pu être rappelé pour l'opération "Serval" en tant que viel ami des touaregs pour renouer les relations avec eux et libérer les otages. Tiens en voilà un scénario moderne :D
moranien para la vida

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 08 févr. 2013 à 22:24

cachi a écrit :L'Afrique est au contraire d'actalité et BOB, ancien commandant de l'armée de l'air, aurait pu être rappelé pour l'opération "Serval" en tant que viel ami des touaregs pour renouer les relations avec eux et libérer les otages. Tiens en voilà un scénario moderne :D
Ce serait alors du ressort de CC, pour le Bob Morane qui continue au XXIème siècle.

Si Gilles voulait faire rappeler Bob par l'armée de l'air dans ses Nouvelles Aventures, ce ne sont pas les occasions et les théâtres d'opérations qui manqueraient : la sortie de guerre d'Indochine, par exemple :)

Pour le reste, dans la seconde moitié du XXème siècle, il y a encore bon nombre de pays qui n'ont pas fait l'objet d'une aventure de Bob, et bien des évènements historiques dont il aurait pu être témoin ou acteur.
Exemple : A la fin du "Masque de Jade", Bob dit qu'il va se rendre au Japon, car il y existe d'excellentes écoles de karaté. Durant ce séjour d'initiation, il aurait pu avoir vécu quelque aventure trépidante. :wink:
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

gil56
Messages : 268
Inscription : 30 oct. 2011 à 15:57

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par gil56 » 08 févr. 2013 à 22:39

Mais je suis d'accord... l'Afrique est plus que jamais d'actualité... tristement d'actualité. Et oui, Bob Morane peut vivre une aventure où il est question de libérer des otages. Seulement, plus beaucoup d'exotisme ni de rêve ( ce qui est une des définitions mêmes des aventures de Bob Morane ) dans ce genre de scénario. Voilà pourquoi Bob doit pouvoir renouer aussi avec l'Afrique mystérieuse d'antan... et la duplication le permet :wink:
Gilles Devindilis

Moranoloco
Messages : 555
Inscription : 30 déc. 2002 à 13:50
Localisation : Auprès de Sophia!

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Moranoloco » 08 févr. 2013 à 23:52

L'Ombre Jaune a écrit :
Ce serait alors du ressort de CC, pour le Bob Morane qui continue au XXIème siècle.
Du moment que l'on arrive à faire la différence entre le vrai Bob Morane au XXIème siècle et le futur faux Bob Morane siglé " nouvelles aventures", tout va bien. J'achèterai juste le vrai Bob Morane. Et pour info, je ne suis pas un vieux croûton, j'ai 29 ans donc faut arrêter de dire qu'il n'y a que les vieux qui aiment le vrai Bob Morane.

Serge
Messages : 7929
Inscription : 15 mai 2004 à 8:21
Localisation : Laneuveville devant Nancy

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Serge » 09 févr. 2013 à 5:14

Les boules à mites de l'Ombre Jaune
Pour rapel Denis Côté, écrivain canadien, avait écrit au siècle dernier une parodie : La pénombre jaune...
Petit article toujours d'actualité ! :wink:

Image
Image

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 09 févr. 2013 à 9:36

L'Ombre Jaune a écrit :
Si Gilles voulait faire rappeler Bob par l'armée de l'air dans ses Nouvelles Aventures, ce ne sont pas les occasions et les théâtres d'opérations qui manqueraient : la sortie de guerre d'Indochine, par exemple :)

Pour le reste, dans la seconde moitié du XXème siècle, il y a encore bon nombre de pays qui n'ont pas fait l'objet d'une aventure de Bob, et bien des évènements historiques dont il aurait pu être témoin ou acteur.
Exemple : A la fin du "Masque de Jade", Bob dit qu'il va se rendre au Japon, car il y existe d'excellentes écoles de karaté. Durant ce séjour d'initiation, il aurait pu avoir vécu quelque aventure trépidante. :wink:
Je me dois de me corriger :

Bob n'irait pas au Japon pour s'initier au karaté car cela a déjà été fait (même si pas relaté dans une aventure par Henri Vernes) et fait donc partie de sa mémoire du XXIème siècle. Il irait là-bas à la limite pour accompagner un de ses amis qui voudrait profiter de sa connaissance acquise de certaines bonnes écoles sur l'archipel Nippon.

Finalement, dans cette uchronie qui commence en 1953, Bob et ses amis/ennemis dupliqués ont leur mémoire intacte avant duplication, et peu importe leur connaissance des évènements de société qu'ils ont traversé, ils n'ont jamais été un élément essentiel des aventures de Bob Morane. Ils ont juste donné (et donneront encore) un décor plausible, une scène, où son alter ego et ses amis vivent leurs aventures.

De plus, Ming a inséré quelques données dans leurs mémoires, afin qu'elles soient adaptées à ce monde parallèle. (Duplication, page 124)
Il aura par exemple sans doute effacé la connaissance de certains faits qu'ils vont (re)-découvrir, ou effacer l'existence du Colonel Graigh et sa Patrouille du Temps (qui n'ont pas de raison de s'inquiéter de la Duplication puisque les signaux de Bob et compagnie sont toujours actifs au XXIème siècle), que sais-je ?

Et soit les "originaux" de Bob et ses amis ne sont pas libérés par Ming, au XXIème siècle, (et gardés en captivité dans sa nouvelle cité secrète) et alors il faudra sans doute considérer que leurs aventures écrites par CC seront dès lors toutes antérieures aux évènements de la Duplication, soit il les libère (avec le choix d'effacer ou non de leur mémoire l'existence de leur Duplication) et nous avons deux Bob Morane complètement distincts.

Passionnant ... :D
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

SUN
Modérateur
Messages : 4096
Inscription : 26 août 2003 à 22:14
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par SUN » 09 févr. 2013 à 10:00

Pour ma part je pense que c'est la nouvelle BD qui pourrait relancer le personnage.
Cette nouvelle BD est au Bob Morane d'aujourd'hui ce que la chanson d'Indochine est au Bob Morane des années 80. Je veux dire que le grand public ne connait Bob Morane qu'a travers la chanson d'Indochine, probablement même que 90% des gens qui connaissent le nom de Bob ne savent même pas qu'il existe des romans.

Il n'y a, à mon avis, que trois choses qui peuvent relancer le personnage au "grand public": un film/série TV (qui ne verra probablement jamais le jour ou en tout cas pas de si tôt), des petites aventures "à la con" proposées par des fans sur YouTube qui créeraient un énorme buzz en quelques semaines (ça, c'est très possible mais il faut un volontaire :lol: ) ou la BD qui reste un média encore relativement diffusé.

On peut penser ce que l'on veut du remplacement de Coria par Armand, mais le Bob modernisé associé à une large distribution en librairie et (je l'espère) en grande surface est le seul moyen de provoquer un "choc" qui permettrait aux gens de s'y attacher de nouveau. La marge de manœuvre reste faible, à mon avis les deux premières BD seront décisives, soit c'est l'ovation dans le monde de la BD, soit c'est le retours rapide de Bob dans l'anonymat de nos collections.

Si grâce au talent du nouveau trio, Le Lombard parvient à convaincre, il y a une petite chance de constater une légère reprise des ventes de romans mais cette chance est d'autant réduite que le format (GF) de livre proposé par Ananké, ne correspond pas du tout à notre héros (Bob Morane c'est un livre qu'on doit pouvoir caler dans une poche de veste) ni au gout du public (et certainement pas des jeunes). A ce propos, je ne vous conseille pas de placer un GF dans autre chose qu'une bibliothèque, ces livres me font penser aux T8, hyper fragiles, déjà neufs en magasin les coins sont cornés.
Peut-être le salut du roman passera-t-il par le hibou... heuuu le eBook?

Sinon, puisque je parle d'Ananké et qu'un de ses représentants hante (je dis hante, parce que ça ne sent pas trop l'activité...) désormais notre forum j'ai un message à leur faire passer. Cette année, c'est les 60 ans de Bob... qu'est ce que vous attendez pour vous réveiller et en profiter. Ne serait-il pas temps de vous bouger pour marquer le coup. Si ça continue, la seule activité proposée pour les 60 ans sera celle organisée par notre Dan.
Perso, je suis revenu à Bob à l'époque des 50 ans, suite à quelques articles et bouquins que j'avais vu fleurir en vitrine.

Les éditions Ananké passeront-elle une fois de plus à côté de l'occasion?
Si rien ne change, vous le saurez en lisant notre prochain épisode intitulé "pourquoi les éditions Ananké ont-elles encore une fois raté le coche?".

Brian (Perro), si Ananké reste planté là, j'espère que tu nous réserveras une bonne surprise, comme en 2012.

Voilà, y a eu pour tout le monde sauf pour Gille, j'en profite donc pour le féliciter de son activité parmi nous car derrière le petit côté n'oubliez-pas-que-j'écris-de-nouvelles-aventures, ça sent la passion et l'amour pour Bob :wink:

yan59
Messages : 2643
Inscription : 05 nov. 2009 à 20:19
Localisation : 59, Nord

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par yan59 » 09 févr. 2013 à 10:37

Je plussoie, SUN.
Si Bob a eu un succès retentissant, c'est bien parce qu'on voyait les volumes partout, en vitrine, sur les comptoirs, dans les mains des lecteurs dans les transports en commun (parce qu'ils rentraient dans une poche de veste!), etc.
Et l'auteur, Henri Vernes, dans de nombreux lieux pour des séances de dédicaces précédemment médiatisées (avec "seulement" les moyens de l'époque, càd les journaux) rencontrait chaque fois des foules impressionnantes!
Mais il y avait un budget communication.
Avec un budget "com", on peut envoyer les auteurs dans de nombreuses conventions, salons, ... (comment peut-on laisser l'Âge d'Or aller seul à Angoulême quand on est éditeur? :shock: :? :( et laisser de simples fans se démerder dans leur coin pour faire un événement à la hauteur de l'événement que sont les 60 ans de notre Commandant? :evil: ) , faire de la pub dans des revues, des fanzines, sur Facebook, BDGest, eBay (comme Altaya l'a fait) et autres sites BD ou de vente, ... fabriquer des présentoirs en carton pour remettre Bob sur les comptoirs, des flyers, des autocollants, une expo nationale comme Versailles nous en a fait sur Vance, Joubert, Rosinski, et que sais-je encore!
Ce que Marabout avait compris dans les années 50, et qui a plus que jamais cours de nos jours, c'est la communication. Ce n'est pas un coût, mais un investissement!
Et comme le dit Phil6, si on faisait du retour de Bob Morane sous 2 plumes un véritable événement médiatique? Chiche! Je suis sûr que même les chaînes télés pourraient se mettre à en parler!
Yan59 Image
-----------
Mes ventes: viewtopic.php?f=2&t=8388
Mes recherches: viewtopic.php?f=2&t=7964

Avatar de l’utilisateur
cachi
Messages : 1834
Inscription : 05 avr. 2005 à 20:23
Localisation : la vallée infernale

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par cachi » 09 févr. 2013 à 13:53

L'Afrique ou l'Amérique ne fait plus rêver que toi Gil ouvre le yeux. :mrgreen:
Le massif des IFOGHAS au Mali est un incroyable terrain d'aventure alternant la roche, les canyons, les pics et les oasis avec des peuplades différentes par vallées :D
A certains camarades, ne confondez pas "uchronie" (ex: qu'est ce qui se serait passé en juin 1940 si De Gaulle avait été à Bordeaux au lieu d'être en Angleterre?) et monde parallèle.
Le problème avec "Duplication", c'est qu'il y a un mélange des 2 genres mais attendons le Sanctuaire pour y voir clair :D
En attendant, le retour de la vraie aventure par Gil, C.C. ou Le Lombard . Le lombard a, apparemment, une longueur d'avance :(
moranien para la vida

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 09 févr. 2013 à 14:41

cachi a écrit : A certains camarades, ne confondez pas "uchronie" (ex: qu'est ce qui se serait passé en juin 1940 si De Gaulle avait été à Bordeaux au lieu d'être en Angleterre?) et monde parallèle.
Le problème avec "Duplication", c'est qu'il y a un mélange des 2 genres mais attendons le Sanctuaire pour y voir clair :D
En attendant, le retour de la vraie aventure par Gil, C.C. ou Le Lombard . Le lombard a, apparemment, une longueur d'avance :(
Exactement, l'interprétation de Ming est qu'une uchronie est un monde parallèle en soi, je cite, Duplication, page 112 :

"Par exemple, imaginons que vous vous trouvez à l'angle d'une rue. Vous pouvez décider d'aller soit à droite, soit à gauche... Il existe un monde où votre avenir s'écrira parce que vous avez choisi la droite; un autre, parce que vous aurez préféré la gauche... Vous me suivez ? Ces deux réalités cohabitent parallèlement dans des mondes différents."

Un peu comme De Gaulle ... :mrgreen:
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

yan59
Messages : 2643
Inscription : 05 nov. 2009 à 20:19
Localisation : 59, Nord

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par yan59 » 09 févr. 2013 à 18:01

Une Gaulle qui aurait choisi la droite, et une Gaulle qui aurait choisi la gauche? :?:
Suis plus sûr de bien comprendre, moi! :lol:
Yan59 Image
-----------
Mes ventes: viewtopic.php?f=2&t=8388
Mes recherches: viewtopic.php?f=2&t=7964

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 09 févr. 2013 à 19:28

yan59 a écrit :Une Gaulle qui aurait choisi la droite, et une Gaulle qui aurait choisi la gauche? :?:
Suis plus sûr de bien comprendre, moi! :lol:
Peut-être pourrais-je t'aider. Mais pour cela, il faut relire ses classiques, notamment sino-romains ; comme par exemple ce "con d' Fucius".

(Fucius : Général romain connu pour son homosexualité, qui se serait suicidé lorsqu'il apprit que ce n'était pas grâce à lui que César avait la Gaule)

:lol:
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

yan59
Messages : 2643
Inscription : 05 nov. 2009 à 20:19
Localisation : 59, Nord

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par yan59 » 09 févr. 2013 à 19:33

J'y perds mon latin! :lol:

Pour revenir à tous nos Bob, et me concernant, je vais laisser venir, je vais voir, et j'espère qu'il y aura 3 vainqueurs. Pour paraphraser le grand Jules! :D
Yan59 Image
-----------
Mes ventes: viewtopic.php?f=2&t=8388
Mes recherches: viewtopic.php?f=2&t=7964

Avatar de l’utilisateur
cachi
Messages : 1834
Inscription : 05 avr. 2005 à 20:23
Localisation : la vallée infernale

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par cachi » 09 févr. 2013 à 20:06

Commandant de la 4e division cuirassée (mai 1940), le colonel de Gaulle s’illustre à Montcornet, à Laon, et arrête les Allemands à Abbeville. Nommé général de brigade à titre temporaire il est appelé par Paul Reynaud, président du Conseil, en tant que sous-secrétaire d’État à la Défense nationale et à la Guerre. Il a pour mission de coordonner l’action avec l’Angleterre pour la poursuite du combat outre-mer.
Malheureusement, pour la France, De Gaulle part en Angleterre et laisse Paul Reynaud seul face à Pétain. Reynaud est un faible et Pétain et ses séides n’auront pas de mal à le pousser à démissionner. Pétain le remplace et signe la capitulation de la France devant les nazis.
UCHRONIE:
Si De Gaulle était resté, il aurait empêché la démission de Reynaud et organisé le transfert du gouvernement et des troupes non encore défaites en Afrique du Nord pour continuer la guerre.
La France n’aurait pas été humiliée et les Nazis vaincus beaucoup plus rapidement.
Voilà c’est ça « l’uchronie ». Il y a même un roman sur le sujet.
REALITE:
De Gaulle débarque à Bordeaux le 16 juin 1940, de retour de sa mission en Angleterre, il apprend la démission du président du Conseil, son remplacement par le maréchal Pétain, la demande d’armistice. Il ne démissionne pas et repart pour Londres avec son aide de camp, Geoffroy de Courcel. :(
Il lancera son fameux appel 2 jours plus tard et la suite est connue.
moranien para la vida

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 09 févr. 2013 à 22:35

cachi a écrit : UCHRONIE:
Si De Gaulle était resté, il aurait empêché la démission de Reynaud et organisé le transfert du gouvernement et des troupes non encore défaites en Afrique du Nord pour continuer la guerre.
La France n’aurait pas été humiliée et les Nazis vaincus beaucoup plus rapidement.
Voilà c’est ça « l’uchronie ». Il y a même un roman sur le sujet.
REALITE:
De Gaulle débarque à Bordeaux le 16 juin 1940, de retour de sa mission en Angleterre, il apprend la démission du président du Conseil, son remplacement par le maréchal Pétain, la demande d’armistice. Il ne démissionne pas et repart pour Londres avec son aide de camp, Geoffroy de Courcel. :(
Il lancera son fameux appel 2 jours plus tard et la suite est connue.
Bon, pour les pointilleux des définitions : http://fr.wikipedia.org/wiki/Uchronie
Ou l'on peut lire (et les références sont notamment des "Petit Larousse Illustré" ou autre "Petits Roberts") entre autre :

« Récit se déroulant dans un monde en tout point similaire au nôtre jusqu’à un certain événement, qui, lui, diffère de ce qui s’est produit tel que nous le connaissons. C’est ce qu’on appellera par la suite, événement divergent. Ce roman devra, par ailleurs, s’intéresser de manière substantielle à cette nouvelle Histoire. »
"Cette définition écarte, sans totalement les exclure, les récits de voyages dans le temps et de mondes parallèles, malgré des liens étroits avec l’uchronie."

Dans les divers centres d'intérêts qui nous rassemblent sur ce forum, (dont en premier lieu, Bob MORANE), on se doit de jongler avec les divers modes de mondes parallèles.

Et donc, De Gaulle qui reste et empêche la démission de Reynaud, c'est un monde parallèle qui existe d'une manière ou d'une autre. Pas officiellement, puisque l'histoire nous apprend que cette option ne fut pas celle que nous connaissons, mais sans doute dans une "uchronie" qui reste à écrire. (et peut-être même qui est la réalité d'un autre monde différent du notre, mais là, c'est mon esprit romanesque qui part en vrille)

Bon, ça, c'est fait. :mrgreen:

Et l'avenir de Bob Morane, dans tout ça ? :roll:
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

Laurent!
Messages : 24
Inscription : 20 août 2010 à 18:45

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Laurent! » 10 févr. 2013 à 12:44

Il y a encore 4 ou 5 ans, je pensais que les années '50 étaient le cadre idéal des aventures de Bob Morane: technologie suffisante pour parcourir le monde sans les lenteurs des expéditions Edwardiennes, dans un monde qui n'était pas encore totalement balisé.

Mais depuis ma position a évolué. Je me suis demandé comment écrire des romans d'aventure "classique" de nos jours, j'ai lu et visionné de nombreux reportages, et je suis persuadé que le monde moderne, tout Google Earthisé qu'il soit, reste un merveilleux terrain d'aventure. Les guerres, le terrorisme et autres actes de violence en masse? C'était déjà la réalité de notre monde il y a 1000, 500 ou 60 ans. Le Bob Morane des années '50 vivait et agissait dans un monde violent, et ne rechignait pas à l'usage de la force quand il l'estimait nécessaire. (A ce sujet, j'ai trouvé très éclairante la lecture de De l'esprit d'aventure, l'essai collectif/entretien croisé entre Gérard Chaliand, Patrice Franceschi et Jean-Claude Guilbert - une lecture hautement recommandée à tout lecteur - ou auteur! - de romans d'aventure)
gil56 a écrit :Mais je suis d'accord... l'Afrique est plus que jamais d'actualité... tristement d'actualité. Et oui, Bob Morane peut vivre une aventure où il est question de libérer des otages. Seulement, plus beaucoup d'exotisme ni de rêve ( ce qui est une des définitions mêmes des aventures de Bob Morane ) dans ce genre de scénario. Voilà pourquoi Bob doit pouvoir renouer aussi avec l'Afrique mystérieuse d'antan... et la duplication le permet :wink:
Gilles Devindilis
Il ne s'agit pas non plus de faire du SAS, de précipiter trimestre après trimestre notre héros dans les événements chauds du moment, sans prendre le temps du recul, sans choisir le regard posé sur ces événements. Parce que je suis persuadé que ce n'est qu'une question de regard. Comme je viens de le dire, le monde des années '50 n'était pas moins violent que le nôtre. Mais le Morane d'Henri Vernes n'a pas fait l'Indochine (même s'il a fait Indochine!), n'a pas affronté les khmers rouges, n'a pas combattu en Afghanistan, n'était pas à Sarajevo. Sujets trop lourds, trop complexes pour aborder frontalement dans des romans jeunesse. Mais le fait de ne pas aborder ces événements de manière directe n'est pas nécessairement un déni de la réalité, plutôt un choix de se concentrer sur des histoires à hauteur d'homme, où un héros solitaire (ou presque) peut avoir un impact sans être contraint par des forces géopolitiques hors de son contrôle.
Vernes choisissait le filtre avec lequel il abordait le monde dans lequel il vivait pour privilégier les valeurs propres à un héros taillé sur mesure pour la collection Marabout Junior: l'esprit de découverte, la volonté d'aller toujours de l'avant pour la bonne cause, le goût de l'engagement physique (et ça me réjouit que l'auteur de La belle Nuit pour un Homme mort, ce chef d'oeuvre nihiliste, soit paradoxalement devenu célèbre pour un personnage aussi boy scout).

C'est pourquoi je pense qu'un Bob Morane globe-trotter, redresseur de torts, explorateur des jungles, déserts, abysses,... est toujours d'actualité dans notre époque - 'suffit de regarder Franceschi, tiens. Ce n'est pas l'époque qui fait le héros, c'est la façon de l'écrire.

Mais cela tu le sais, Gilles. L'Or gris de Bolivie est de très loin mon Bob Morane préféré de ces trente dernières années (j'ai 45 ans, pour situer). Je n'ai certes pas lu toutes les nouveautés parues sur cette période, parfois par manque d'envie, parfois par difficulté à les trouver, mais le Morane que tu mets en scène dans ce roman est bien le héros qui me fait vibrer, qui me fait voyager et qui m'inspire. Je te suivrai dans ces années '50 revisitées, mais je suis convaincu que tu n'avais pas besoin de ce gimmick pour réussir ton pari.

gil56
Messages : 268
Inscription : 30 oct. 2011 à 15:57

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par gil56 » 10 févr. 2013 à 14:07

Merci pour l'ensemble de ces discussions vraiment intéressantes. En fait, ce qu'il faut voir avant tout dans ce concept de "duplication" c'est l'objectif que je voulais ( veux ) atteindre : celui de redonner à Bob Morane le maximum de potentiel pour continuer à lui faire vivre des aventures. Bien sûr qu'aujourd'hui, en 2013, il y a encore moyen de faire vivre à Bob et à Bill des aventures comme ils ont pu en vivre sous la plume d'Henri Vernes. Cependant, beaucoup de choses ont disparu ou ont été transformées dans le décor ( contrées inexplorées, géopolitique, techniques, communications etc etc ) entre ce qui existait dans les années 50 et ce qui existe aujourd'hui, et la conséquence, c'est que certains types d'aventures ne sont plus possibles de nos jours. En résumé, "l'horizon" de Bob Morane s'est rétréci. J'ai cherché un moyen de rélargir cet horizon sans avoir recours en permanence à la science-fiction ou au fantastique. En 2013, Bob Morane a sans doute encore beaucoup à faire pour défendre les faibles et les opprimés face à leurs oppresseurs, quels qu'ils soient : preneurs d'otages, mafias, multinationales avides de pouvoirs, bafoueurs de droits, exterminateurs de minorités ethniques, etc etc... mais je me suis dit que dans tout cela, il serait assez difficile de retrouver "l'exotisme et le rêve" qu'Henri Vernes a su si bien ( et saurait encore s'il en avait envie ) glisser dans ses récits. Et pour moi, cet exotisme et ce rêve sont étroitement liés à un certain type de décor qui n'existe plus aujourd'hui que dans des niches assez étroites. Et si je suis aussi d'accord avec le fait que l'exotisme et le rêve peuvent être également du ressort de l'auteur si ce dernier sait y faire... changer le décor facilite un peu les choses :)
Il y a aussi une chose qu'il ne faut pas oublier sous peine de perdre l'élément essentiel de la définition des Aventures de Bob Morane : la distraction. Les aventures de Bob Morane ont toujours été écrites, avant tout, pour distraire leurs lecteurs. Et pour distraire, rien de mieux que le rêve, l'exotisme... et la magie du récit. Bref, dans les aventures de Bob Morane, comme dit Henri Vernes, il faut du sérieux... mais pas trop.
Gilles Devindilis

Foxtrot's Goldwing
Messages : 1989
Inscription : 01 nov. 2004 à 9:54
Localisation : Close to the edge

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Foxtrot's Goldwing » 10 févr. 2013 à 15:27

Exostisme, dépaysement et contrées lointaines......ouais;.....sauf que dans les années 50 peu de gens voyageaient, les contrées lointaines n'étaient pas à la portée de toutes les bourses et que google earth n'existait pas...Pas plus que Ryan Air à 45€ le Charleroi/Marseille......qui est déjà un fameux dépaysement...dans son genre...
Aujourd'hui n'importe quelle mémère de 100 kg peut aller faire son trip à l'autre bout du monde sans se décoiffer et les gamins de 6 ans s'usent les pouces sur des tablettes qui leur font découvrir les coins les plus reculés de la planète et ......bien d'autres choses encore que les anciens ne découvraient que.......bien plus tard... :oops:
J'ai vu tant de choses que vous ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. Des rayons fabuleux briller dans ... Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir."

L'Ombre Jaune
Messages : 242
Inscription : 26 nov. 2011 à 0:02
Localisation : Shin Than

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par L'Ombre Jaune » 10 févr. 2013 à 18:35

Wow, ça sent la grave dépression pour certains par ici...

Il y en a quelques uns qui auraient vraiment avantage à lire les ouvrages de notre aventurier "Moranien" moderne qu'est le marin-reporter-photographe-plongeur-parachutiste-cinéaste-aviateur-karateka-lecteur-de-Bob-Morane- et j'en passe, qu'est Patrice Franceschi :

http://www.lexpress.fr/culture/livre/av ... 39612.html

(Le compte rendu commence par "Bob Morane existe" :wink: , donc, allez-y quoi, si vous êtes de vrais moraniens, vous allez saliver :P )

Le voyage "Ryan air" disponible à l'attention d'une plus grande partie de la population, cela ne rime pas nécessairement, (voire cela lui est carrément antinomique) avec l'esprit d'aventure, je le conçois bien. (Pour autant, qui serions-nous pour dénigrer le droit à cette nouvelle accessibilité au dépaysement, à l'éventuelle rencontre de l'autre - je ne parle pas des stations balnéaires internationales insipides, bien sûr)

Donc oui, dans les années 50, l'exotisme et le dépaysement étaient soit pour les nantis, soit pour les aventuriers.
De nos jours, tout le monde peut aller aux antipodes. Est-ce l'aventure ? Certes non.

L'aventure est-elle possible alors, de nos jours ? Certainement, mais les composantes essentielles ne sont pas nécessairement réduites au dépaysement et aux contrées lointaines, bien que Patrice nous démontre que cet aspect peut encore être très présent dans les aventures contemporaines.
Certains scientifiques ou philosophes ne quittant jamais leurs études sont également des aventuriers, de par la liberté d'esprit dont ils font preuve. Que l'on prenne Luther, Calvin, Kant, Einstein ou n'importe quel responsable de schisme religieux ou philosophique, n'importe quelle avancée radicale dans les sciences, il faut reconnaître qu'en révolutionnant une vérité "révélée", en brisant un dogme, ils ont tous pris des risques, se sont tous engagé à fond dans leur parcours, au mépris du danger de se faire rejeter par toute une communauté, voire de se faire brûler comme hérétique, bref, ils ont tous accompli des actes aventureux.

Alors si un auteur d'aventures de Bob Morane essaie de nous expliquer qu'il aimerait nous faire partager la fraîcheur et la liberté de l'aventurier découvreur de nouvelles contrées, peuplades, mystères, en nous replongeant dans les années qui furent les plus propices à cette quête, moi je dis, pourquoi pas ?

Après cela, qui suis-je ? :D
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.

Foxtrot's Goldwing
Messages : 1989
Inscription : 01 nov. 2004 à 9:54
Localisation : Close to the edge

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Foxtrot's Goldwing » 10 févr. 2013 à 19:06

C'est bien connu, la dernière aventure du 21ème siècle est le mariage....enfin ...pour ceux qui aiment...

Heureusement il nous reste ce chef d'oeuvre
http://youtu.be/01mZX3F_05A
J'ai vu tant de choses que vous ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. Des rayons fabuleux briller dans ... Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir."

PROVERES
Messages : 114
Inscription : 30 mai 2006 à 20:43

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par PROVERES » 10 févr. 2013 à 19:57

Bob Morane, désolé de revenir sur un sujet beaucoup évoqué, c'était (c'étaient) également un titre et une couverture !

Laurent!
Messages : 24
Inscription : 20 août 2010 à 18:45

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Laurent! » 10 févr. 2013 à 21:09

Au final, pour moi, le vrai risque, le seul risque, c'est le regard porté sur les années 50. On ne peut pas en 2013 écrire des histoires se déroulant en 1953 comme le faisait un auteur de l'époque. Bien des choses qui paraissaient naturelles aux lecteurs des débuts de Bob Morane ne le sont plus de nos jours. Le bon vieux temps des colonies, c'est fini. Les bienfaits de l'atome, on en revient. Le machisme ambiant, ça passe moins bien. Un homme politique peut être ouvertement homosexuel et maire de Paris. Les moeurs ont changé.

Regardons juste la version Michel Hazanavicius/Jean Dujardin de OSS117. Le trait est à peine forcé, et cela suffit à faire basculer un héros d'aventures sérieux dans la parodie. Et sur le versant sérieux, Michel Jacquemart a réussi dans la branche rétro des aventures de Lefranc à écrire des aventures vintage avec un regard moderne. Les années '50 ne sont plus notre monde. Je suis curieux de voir comment comment Gilles gérera ce point, comment un Bob Morane qui a eu 20 ans en 2000 se comportera installé durablement dans un passé récent mais sur certains points déjà lointain.

gil56
Messages : 268
Inscription : 30 oct. 2011 à 15:57

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par gil56 » 10 févr. 2013 à 22:58

Eh ben oui, ce problème, je me le suis posé. J'ai décidé de tenir compte de l'axiome inhérent à Bob Morane : cela fait 60 ans qu'il a 33 ans... En conséquence, Bob Morane n'est pas né en 1980. Quand est-il né alors ? C'est une question que je ne me pose pas. Je donne à Bob Morane une mémoire, celle d'un certain passé dont je ne fixe pas les limites... Au cours de ses nouvelles aventures à venir dans le monde des années 50, il fera appel à certains faits enregistrés dans sa mémoire... ça pourra être des faits qu'il a vécus mélangés à d'autres dont il a simplement eu connaissance ( lectures, informations, recherches, etc... )... et d'autres pour lesquels l'Ombre Jaune ne sera pas étranger. L'exercice ne sera pas facile... il n'est pas facile... C'est un challenge. Ce sera une "aventure" à la fois. Un détail aussi qu'il ne faut pas oublier : le XXIème siècle que Bob connait est un futur "possible" de ces années 50 où il est replongé... possible mais non certain... parce qu'il s'agit d'un univers parallèle. ( c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai choisi un univers "parallèle"... parce que cet univers peut être modelé )
Gilles Devindilis

Avatar de l’utilisateur
Nélis Michel
Messages : 25
Inscription : 15 févr. 2008 à 14:30
Localisation : Quai Voltaire

Re: QUELQUES REFLEXIONS "LOGIQUES" SUR L'AVENIR DE BOB MORANE

Message par Nélis Michel » 11 févr. 2013 à 10:26

gil56 a écrit :Eh ben oui, ce problème, je me le suis posé. J'ai décidé de tenir compte de l'axiome inhérent à Bob Morane : cela fait 60 ans qu'il a 33 ans... En conséquence, Bob Morane n'est pas né en 1980. Quand est-il né alors ? C'est une question que je ne me pose pas. Je donne à Bob Morane une mémoire, celle d'un certain passé dont je ne fixe pas les limites... Au cours de ses nouvelles aventures à venir dans le monde des années 50, il fera appel à certains faits enregistrés dans sa mémoire... ça pourra être des faits qu'il a vécus mélangés à d'autres dont il a simplement eu connaissance ( lectures, informations, recherches, etc... )... et d'autres pour lesquels l'Ombre Jaune ne sera pas étranger. L'exercice ne sera pas facile... il n'est pas facile... C'est un challenge. Ce sera une "aventure" à la fois. Un détail aussi qu'il ne faut pas oublier : le XXIème siècle que Bob connait est un futur "possible" de ces années 50 où il est replongé... possible mais non certain... parce qu'il s'agit d'un univers parallèle. ( c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai choisi un univers "parallèle"... parce que cet univers peut être modelé )
Gilles Devindilis
L'axiome que vous évoquez m'a toujours fasciné...
Je ne prendrai qu'un exemple, dans "La guerre du pacifique n'aura pas lieu", lorsque Bob est catapulté à Nankin en 1937 soit un retour dans le temps de 60 ans, il évoque la seconde Guerre Mondiale comme une période qu'il n'a pas vécue, et pour cause puisqu'il a 33 ans en 1997!
Néanmoins, nous savons qu'il a combattu dans la RAF et qu'il est toujours "pilote en disponibilité"...
Pas toujours facile de s'y retrouver dans cet imbroglio^^
La montagne, couverte d'une jungle épaisse semblable à un tapis de caoutchouc mousse, glissa sous le ventre brillant du Mitchell. Henri Vernes

Répondre