Différence de couleurs sur couv.

Type 1, type 2, type 3... Remarques, études et classements

Modérateurs : Arkan, SUN

Répondre
Masque Jade
Messages : 6506
Inscription : 22 janv. 2004 à 22:04
Localisation : Jura

Différence de couleurs sur couv.

Message par Masque Jade » 15 juin 2007 à 16:36

Nous avions déjà parlé de certaines couvertures qui avaient des tonalités de couleurs différentes. Je ne sais si nous avions évoqué celle-ci ?

En tout cas, elle est flagrante du bleu habituel on passe au mauve et je ne pense pas que cela soit dû à une décoloration solaire car l'arrière est dans le même ton, plutôt un étalonnage différent à l'impression. Ces couv ont été scannées ensemble.

Image

Avatar de l’utilisateur
Louis Parent
Modérateur
Messages : 1089
Inscription : 20 janv. 2003 à 20:40
Localisation : Québec (Canada); les pieds trop souvent dans la neige.

Message par Louis Parent » 15 juin 2007 à 16:57

Mon exemplaire est comme à gauche.

Et ça me semble aussi le plus naturel des deux.
Trop de bleu dans l'autre, même la peau tire sur le bleu.
La vitesse de la lumière étant supérieure à la vitesse du son, bien des gens paraissent brillants jusqu'au moment où ils ouvrent la bouche.

Aristide Hergé
Messages : 1490
Inscription : 03 avr. 2003 à 10:25

Message par Aristide Hergé » 15 juin 2007 à 21:03

Mon exemplaire se rapproche de celui de gauche, mais la couleur est encore plus foncée, tirant même sur le bleu/gris foncé : le titre "poison blanc" se détache beaucoup plus sur le fond (nuages ou brume) et "Bob Morane" est d'un orange plus foncé également.

Amitiés à tous d'Aristide Hergé

Stoker
Messages : 1216
Inscription : 13 févr. 2006 à 16:43
Localisation : Haute-Savoie

Message par Stoker » 16 juin 2007 à 15:28

Personnellement je pencherais pour un deficit en encre rouge à un moment précis du tirage.
J'ai déjà eu l'occasion de faire des impressions avec des cartouches dont une couleur commençait à s'épuiser parce qu'elle avait été beaucoup utilisée et on obtenait tout à fait ce genre de dominante de couleur.
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." (F. Naudin)

Répondre