Interview Christophe Bec / Actuabd

c'est une rubrique en parallèle à la lecture des Bob Morane, afin d'élargir la vision sur tous les types de lectures et de faire connaître d'autres auteurs et sujets auxquels nous ne pensons pas ou que nous ne connaissons pas.
Avatar de l’utilisateur
Mike
Messages : 6166
Inscription : 13 mai 2003 à 12:52
Localisation : Bxl

Interview Christophe Bec / Actuabd

Messagepar Mike » 04 août 2014 à 20:27

Longue interview de Christophe nottament sur Lancaster projet autour de Bob Morane

"Concernant votre autre diptyque chez Glénat, on quitte le réalisme pour un hommage aux grandes séries de l’âge d’or de la bande dessinée. Qu’aviez-vous en tête en écrivant ce diptyque de Lancaster ?

En effet, je voulais rendre hommage à ces héros de mon enfance qui, très jeune, m’ont donné envie de faire ce métier : Tintin, Bob Morane, Jean Valhardi, Marc Dacier, etc. J’ai gardé une sincère tendresse pour tous ces personnages. Je pense que dans notre métier, il est important de garder de la mémoire pour ceux qui nous ont précédés.

Parmi toutes les séries citées, on sent que vos héros se rapprochent plus des personnages d’Henri Vernes : Morane/Lancaster, Bill Balantine/Robert radine (même physique, même penchant pour la boisson), Sophia Paramount/Audrey Duquesne, Pr Clairembart/ Graham Clarke. Sans compter la civilisation disparue, ni les escadrons du temps, etc. Vouliez-vous particulièrement vous rapprocher de l’univers de Bob Morane ? Vous avez des vues sur cette série ?

En réalité, le scénario de Lancaster est issu d’un projet autour de Bob Morane, que j’ai ensuite réadapté. J’avais même reçu les contrats puis c’est tombé à l’eau au dernier moment sans que le Lombard ne m’ait donné la moindre explication. Comme j’aimais bien cette histoire, j’ai fait un travail de réadaptation à partir du script original.

Quelques années après, j’ai à nouveau contacté le Lombard pour une nouvelle tentative, mais cette fois-ci au dessin, sur un scénario de Philippe Tome. Henri Vernes m’avait en quelque sorte adoubé et le projet était sur de bons rails, mais Tome s’est retiré finalement pour des raisons qui lui sont propres.

Ensuite, le Lombard a proposé le projet à Luc Brunschwig, qui voulait faire un vrai reboot, ce qui ne collait pas vraiment à mes envies… Je m’étais projeté dans le scénario de Tome qui se déroulait en pleine guerre d’Indochine, une veine vintage mais où l’on aurait modernisé pas mal de choses, que ce soit graphiquement ou narrativement. En réadaptant ce premier projet Bob Morane, j’ai tout de même voulu garder une certaine proximité avec le personnage, afin d’en réaliser une sorte d’ersatz.

On sent une légère ironie dans la fin de votre récit.

Oui, tout à fait, merci de l’avoir remarqué ! J’ai beaucoup hésité sur la façon de réadapter le premier scénario. Aller vers une parodie comme les films OSS 117, ou bien tout casser et moderniser mais en restant très premier degré, ou encore faire le pari de l’hommage appuyé… J’ai gardé cette dernière option, en modifiant certaines choses, mais en conservant l’esprit de ce que je voulais faire avec cette reprise de Bob Morane.

Comment avez-vous fait la connaissance de Jean-Jacques Dzialowski ?

Je ne trouvais pas de dessinateur pour Lancaster, alors j’ai utilisé les réseaux sociaux, passé une annonce sur Facebook. Un de ses proches m’a soumis l’idée de proposer ce projet à JJ Dzialowski. Aujourd’hui, on travaille à nouveau ensemble, sur un projet de one-shot, un survival format comics pour une nouvelle collection que les éditions Glénat vont lancer.

Comptez-vous prolonger les aventures de Jim Lancaster sur un autre diptyque ?

Non, les albums ne sont pas vendus. Finalement, je me dis que j’aurais dû aller vers quelque chose de plus parodique, moins révérencieux. Peu de lecteurs ont compris ce que je voulais faire. Même les fans de Bob Morane n’ont pas aimé. Je pense que si j’avais pu réellement faire un Bob Morane, ça aurait d’une part mieux marché, mais aussi certains décalages auraient mieux été perçus. Quand on pense que certains ont pris nos couvertures (avec le décolleté plongeant de l’héroïne en pleine banquise) pour du premier degré…

interview complète http://www.actuabd.com/Christophe-Bec-Les-Montefiore

Mike
Plus j'y pense, plus je me dis qu'il n'y a aucune raison pour que le carré de l'hypoténuse soit égal à la somme des carrés des deux autres côtés.
Avatar de l’utilisateur
rarotonga
Messages : 306
Inscription : 01 févr. 2006 à 12:45
Localisation : Pacifique Sud

Re: Interview Christophe Bec / Actuabd

Messagepar rarotonga » 06 août 2014 à 11:02

Christophe Bec et JJ Dzialowsky seront présents les 27 et 28 septembre prochain au festival bd de Seneffe " Snef en bulles"
Christophe y est d'ailleurs le président d'honneur et Henri Vernes devrait y être aussi

Revenir vers « Salon de lecture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités