Les malades de la rumeur

Pour discuter de tout ce qui externe à Bob Morane. En gros, tous les hors-sujets c'est par ici.
Certaines choses y restent interdites, comme par exemple la politique, le sexe, les discussions et blagues à caractère raciste...

Modérateur : La Patrouille du Temps

Répondre
bedewebmaniac
Messages : 872
Inscription : 11 juin 2006 à 8:35
Localisation : La Bove Damoiselle
Contact :

Les malades de la rumeur

Message par bedewebmaniac » 06 juin 2012 à 18:49

Le mot rumeur a deux acceptions :

Un bruit informel, persistant et sans source déterminée (rumeur de la foule, du corps, de la mer);

Un phénomène de transmission large d'une histoire à prétention de vérité et de révélation par tout moyen de communication formel ou informel.

Ce second sens, discuté ici, recouvre des réalités très diverses :

les fausses informations, erreurs journalistiques et manœuvres de désinformation, pourvu qu'elles soient révélées a posteriori et fassent controverse
les préjugés, quand ils sont racontés et non seulement assénés.
la propagande, quand elle prend appui sur des histoires de vie, des cas exemplaires, des théories globales
le canular, quand il n'est pas encore révélé — ainsi certains auteurs parlent-il de l'émission radiodiffusée en 1938 d'Orson Welles sur la « Guerre des mondes » comme d'une rumeur
certaines formes de théorie du complot, quand la narration importe davantage que la révélation
la légende contemporaine ou légende urbaine, quand elle perd son côté purement anecdotique et se trouve au centre de controverses, en particulier médiatique
la communication virale, quand le produit promu disparaît sous la (trop) « bonne histoire ».
Les rumeurs peuvent faire partie de techniques d'influence dans le cadre de stratégies de diversion.

Bref on a le choix. Le drame dans le domaine de la médisance c'est qu'une fois que le mal est fait et que la rumeur se propage notamment grâce ou à cause d'internet et des réseaux DITS sociaux il est impossible de maitriser la propagation.

Moralité : Avant de relayer la médisance ayons un minimum de sens critique. Bref ne croyons pas tout au seul motif qu'un vilain a posté une connerie sur un blog, sur un forum ou dans un mail. Les conséquences peuvent être lourdes. Certains dont la réputation a été salie en sont venues à se supprimer. Ne supportant pas la médisance.

Quid de l'auteur de la médisance ? Nada !

Tiens un exemple :

Je connais des gens qui reçoivent des mails accompagnés de diaporamas où la désinformation frise pourtant le ridicule mais qui sans même prendre le temps de vérifier le contenu re-transmettent à l'ensemble de leurs potes le dit diaporama.

Consternant non ! Fiction même pas ! A méditer c'est sûr !
Bob le compagnon de mes nuits de lecture.

Répondre