la belle nuit pour un homme mort

Pour discuter de tout ce qui externe à Bob Morane. En gros, tous les hors-sujets c'est par ici.
Certaines choses y restent interdites, comme par exemple la politique, le sexe, les discussions et blagues à caractère raciste...

Modérateur : La Patrouille du Temps

Avatar de l’utilisateur
Foxtrot's Goldwing
Messages : 1989
Inscription : 01 nov. 2004 à 9:54
Localisation : Close to the edge

la belle nuit pour un homme mort

Messagepar Foxtrot's Goldwing » 30 juil. 2012 à 18:58

Petit copier/coller d'un article écrit par un ami (et par ailleurs critique musical dans le magazine Progresist), et publié par ses soins sur fesse bouc...


La Belle Nuit pour un Homme mort, par Henri Vernes
On ne peut que saluer la réédition de cette petite perle datant de 1949, publiée
alors sous son patronyme Charles‐Henri Dewisme aux éditions du Triolet à Paris.
Il est aujourd’hui disponible aux Editions Lucien Souny.
Henri Vernes est bien connu de par le monde pour son héros intemporel Bob
Morane flanqué de son inséparable ami Bill Ballantine. L’auteur n’a plus à
prouver son talent narratif et imaginatif qui oeuvre tant dans le domaine de
l’aventure que dans celui du fantastique ou de la science‐fiction. On pense
notamment à l’extraordinaire saga des mondes d’Ananké. Probablement un des
meilleurs récits fantastiques jamais écrit et aussi au Cycle du Temps qui nous
plonge au coeur des voyages temporels et spatiaux en compagnie de l’immortel
ennemi juré de Bob qui a nom Monsieur Ming, alias L’Ombre Jaune. Mais ces
romans sont plutôt destinés ‐à la base‐ à un jeune public (ou à un public adulte
qui n’a pas pu se résigner à vieillir, comme votre serviteur !).
La Belle Nuit pour un Homme mort est à ce point différent de l’univers du grand
Bob qu’on le croirait écrit par quelqu’un d’autre. On l’a comparé à cette oeuvre
de Vian (publiée aussi sous un pseudonyme) : J’irai cracher sur vos tombes. On a
même dit que cette Belle Nuit allait beaucoup plus loin. Et il faut avouer que ce
genre de littérature n’est pas destinée aux enfants de choeur. Roman étrange,
mêlant fantastique, onirisme, thriller et érotisme sulfureux. On est loin des
gentils élans amoureux et des frôlements de soie de Miss Ylang‐Ylang. Les
descriptions de situations “gorérotiques” sont sans équivoque et l’on suit un
personnage qui veut aller au bout de sa dernière nuit en commettant un
maximum de meurtres les plus sordides et les plus cruels avant de lui‐même
mettre un terme à sa fatigue de vivre. Peu importe d’ailleurs l’âge de la victime :
petite fille ou femme mûre, mais surtout des femmes. A tel point que le final
surprendra plus d’un lecteur et que je m’en voudrais de vous le dévoiler.
Il règne une telle ambiance glauque et surréaliste tout au long de ces 137 pages
de cauchemar qu’il reste un opus difficile à cataloguer. Ni pure littérature, ni
roman fantastique mais glissant sur l’horizon événementiel du rêve acide et de
l’état de veille semi‐comateux. Et quand j’y pense, je me dis une fois de plus que
Henri Vernes, quand il veut délaisser un peu le côté par trop “boyscout/
superman” de Bob Morane, est un écrivain majeur tant dans le domaine de
la science‐fiction que celui du fantastique et peut trôner dignement aux côtés de
Ray Bradbury, Philip José Farmer ou Stefan Wul, pour ne citer qu’eux.
El Jice
J'ai vu tant de choses que vous ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. Des rayons fabuleux briller dans ... Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir."
Avatar de l’utilisateur
Boy
Messages : 4230
Inscription : 21 mars 2008 à 17:45
Localisation : ARCACHON

Re: la belle nuit pour un homme mort

Messagepar Boy » 30 juil. 2012 à 23:09

:shock: Bel article!
"La montagne, couverte d'une jungle épaisse semblable à un tapis de caoutchouc mousse, glissa sous le ventre brillant du Mitchell". Et tout a commencé...
Avatar de l’utilisateur
jean-luc
Messages : 2495
Inscription : 24 janv. 2011 à 15:24
Localisation : 02

Re: la belle nuit pour un homme mort

Messagepar jean-luc » 31 juil. 2012 à 15:03

Un excellent article qui rejoint la préface de Jean Baptiste Baronian dans la réédition de "La Belle Nuit pour un Homme Mort" chez Lucien Souny.
Henri Vernes écrivain majeur? Beaucoup ne sont pas loin de le penser un de réviser leur jugement.

Merci pour cet article qui conforte notre avis sur Henri Vernes écrivain.

Revenir vers « Discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités