BMP HC

Annonces de parution et d'évènements (festivals, dédicaces, expos, ...)

Modérateur : La Patrouille du Temps

Serge
Messages : 7880
Inscription : 15 mai 2004 à 8:21
Localisation : Laneuveville devant Nancy

Message par Serge » 02 sept. 2006 à 15:39

C'est une coquille de plus chez Ananké...
Ils signalent en n° 2043 (inédit 200) les mystères au lieu des secrets de l' OJ...
Sont toujours très forts chez Ananké :evil:
C'est ça SUN ?

Avatar de l’utilisateur
Louis Parent
Modérateur
Messages : 1089
Inscription : 20 janv. 2003 à 20:40
Localisation : Québec (Canada); les pieds trop souvent dans la neige.

Message par Louis Parent » 02 sept. 2006 à 23:47

J'ai mis à jour la liste de la page précédente. Merci Sun pour l'info.

Quand à la numérotation bizarre je crois qu'il ne faut pas leurs en vouloir:
Les gars d'Ananké éditent tellement de livres de tellement d'auteurs qu'ils perdent un peu le fil.
Bob Morane n'est qu'un produit marginal pour cet éditeur :twisted:

Avatar de l’utilisateur
Louis Parent
Modérateur
Messages : 1089
Inscription : 20 janv. 2003 à 20:40
Localisation : Québec (Canada); les pieds trop souvent dans la neige.

Message par Louis Parent » 03 sept. 2006 à 0:34

Euréka !

Je faisais mon comique, mais je viens de réaliser qu'il y a une logique sous ce 192bis.

Le 192 est "La lumière de l'Ombre Jaune", dans lequel Ming tombe dans le coma.

Donc, le 192bis "La résurrection de l'Ombre Jaune" serait à considérer comme l'épilogue de cette aventure. Un peu comme « Retour au Crétacé », « La mort de l’épée » ou « La dernière rosace » le sont aussi pour d’autres aventures.

La résurrection de OJ a été placé en prologue au roman "Le secret de OJ", mais Ananké avait peut-être commis une erreur si on se fit aux parallèles précédemment énumérés.

En le sortant seul, on le considère finalement, et à juste titre, comme un épilogue de l’aventure « La lumière de OJ », d’où le 192bis.

Le problème est que pour bien faire les choses, Ananké aurait dû faire paraître le HC7 après "Les lumières"....mais avant (et seulement séparément) des "Secrets de l'Ombre Jaune".

Ou mieux pour nos portefeuilles, ne jamais l'avoir sorti séparément.
Dernière édition par Louis Parent le 04 sept. 2006 à 16:44, édité 2 fois.

Twin
Messages : 16974
Inscription : 26 avr. 2003 à 7:03
Localisation : Made in Normandie

Message par Twin » 03 sept. 2006 à 8:11

Explication logique à des sorties illogiques :wink:
Break on through to the other side
Image

La Grande Encyclopédie Bob Morane
La Base Documentaire Bob Morane
http://gillesfr27.weezo.me

SUN
Modérateur
Messages : 4096
Inscription : 26 août 2003 à 22:14
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message par SUN » 03 sept. 2006 à 8:22

Serge a écrit :C'est une coquille de plus chez Ananké...
Ils signalent en n° 2043 (inédit 200) les mystères au lieu des secrets de l' OJ...
Sont toujours très forts chez Ananké :evil:
C'est ça SUN ?
C'est bien ça :wink:

Twin
Messages : 16974
Inscription : 26 avr. 2003 à 7:03
Localisation : Made in Normandie

Message par Twin » 03 sept. 2006 à 8:38

Quelque que soit son numéro ça ne traine pas :shock:

http://cgi.ebay.fr/NOUVEAU-LA-RESURRECT ... dZViewItem
Break on through to the other side
Image

La Grande Encyclopédie Bob Morane
La Base Documentaire Bob Morane
http://gillesfr27.weezo.me

Mike
Messages : 6166
Inscription : 13 mai 2003 à 12:52
Localisation : Bxl

BMP HC

Message par Mike » 03 sept. 2006 à 11:13

TwinCobra a écrit :Quelque que soit son numéro ça ne traine pas :shock:

http://cgi.ebay.fr/NOUVEAU-LA-RESURRECT ... dZViewItem
t'as vu il y a même l'enveloppe à bulles de l'oj compris dans l'envoi

Mike
Plus j'y pense, plus je me dis qu'il n'y a aucune raison pour que le carré de l'hypoténuse soit égal à la somme des carrés des deux autres côtés.

Avatar de l’utilisateur
Patrick
Messages : 269
Inscription : 16 avr. 2004 à 13:03
Localisation : Montreal

La résurrection de l'OJ...

Message par Patrick » 03 sept. 2006 à 12:17

Ouin,
Ça fait cher la page !
:cry:
Je 'n,aime vraiment pas cela lorsque l'on abuse des bons collectionneurs !
Je trouvais que le 200 a 25 euro était pas mal bon, une surprise même surtout apres notre cher($) 199 :wink: ! mais si l'on rajout le 25 euro supplémentaire....finalement ca fait 50 euro ! pour l'histoire ?!&?!?

Avatar de l’utilisateur
Bob Morane
Messages : 76
Inscription : 27 août 2006 à 11:41
Localisation : Lorraine - Prés de Nancy...
Contact :

L'Oeil d'Emeraude

Message par Bob Morane » 19 sept. 2006 à 8:00

Bonjour,

Quelqu'un connait cela :

Bob Morane - Henri Vernes - L'Oeil d'Emeraude - tirage limité Ananké EA 24/25 et signé par l'auteur.

EA veut dire exemplaire d'auteur; il s'agit d'un petit tirage destiné à l'auteur, l'éditeur et quelques proches, d'où le petit nombre.


Alors il y a le xx/150, les xx/25 et les xx/xx .... etc ?????

Y en a t'il d'autre comme cela ??



merci

SUN
Modérateur
Messages : 4096
Inscription : 26 août 2003 à 22:14
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message par SUN » 19 sept. 2006 à 8:20

Il ne doit y avoir que les xx/150, les xx/25 :roll:

Avatar de l’utilisateur
Bob Morane
Messages : 76
Inscription : 27 août 2006 à 11:41
Localisation : Lorraine - Prés de Nancy...
Contact :

Message par Bob Morane » 19 sept. 2006 à 9:46

Il y a des xx/25 pour quels autres titres aussi ?

Stoker
Messages : 1216
Inscription : 13 févr. 2006 à 16:43
Localisation : Haute-Savoie

Message par Stoker » 26 sept. 2006 à 13:44

Louis Parent a écrit : - HC1 "Les cavaliers de l'apocalypse" (Inédit 199):
- HC2 "Un collier pas comme les autres" (réédition de 167quad) :
- HC3 "L'Œil d'émeraude" (réédition de 21 bis) :
- HC4 "Retour au Crétacé" (réédition de 165 bis) :
- HC5 "L’Ombre Jaune" (réédition de 35) :
- HC6 "La dernière rosace" (réédition de 164 bis) :
- HC7 "La résurrection de l’Ombre Jaune" (Inédit 192bis ?) :
-HC8 "La mort de l'épée" (réédition de 167bis)
-HC9 "La jeunesse de l'OJ" (réédition de 167ter, 168bis et 169bis)
Je m'y perds un peu.

Serait-il possible d'avoir soit un raffraichissement soit un lien pour éclaircir les 164b, 165b, 167b et ter, 168b, 169b ? Quid par exemple du 166bis possible ? et pourquoi 167 (meme bis et ter sans parler du quad) pour des textes parus dans des Volumes différents ?
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." (F. Naudin)

SALAT
Messages : 6
Inscription : 05 août 2005 à 22:49
Localisation : Marseille

Les HC sont-ils numérotés pour être réédités un jour futur ?

Message par SALAT » 30 sept. 2006 à 20:44

Les gens qui éditent les HC sont des professionnels. Ils numérottent ces BM tous comme les BMP 2000 , 3000 ou 4000. Leur but devrait être le bénéfice, mais pourquoi s'arrêter à 150 ou 200 numéros.
Un BM épuisé devrait être réédité peu de temps après. qu'en est il des HC ? Cela ne fait certainement pas assez d'exemplaire pour satisfaire la demande. quelqu'un connait-il la réponse ? merci ...
Les yeux sont les fenêtres de l'âme.

Twin
Messages : 16974
Inscription : 26 avr. 2003 à 7:03
Localisation : Made in Normandie

Message par Twin » 30 sept. 2006 à 20:51

Les HC sont vendus chers et par un seul point de vente, le libraire éditeur. 150 à 200 ex est sans doute un chiffre en rapport avac la diffusion espérée par ce libraire
Break on through to the other side
Image

La Grande Encyclopédie Bob Morane
La Base Documentaire Bob Morane
http://gillesfr27.weezo.me

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 03 oct. 2006 à 12:37

Pour chaque élément de la liste, pourrait-on avoir l'indication du nombre de pages ?

Je n'ai ni Les Cavaliers de l 'Apocalypse, ni La Résurrection de l'Ombre jaune. Quant aux autres ouvrages, j'avais déjà le texte grâce à d'autres éditions.

Twin
Messages : 16974
Inscription : 26 avr. 2003 à 7:03
Localisation : Made in Normandie

Message par Twin » 03 oct. 2006 à 16:36

Les cavaliers font 121 pages, j'ai pas l'autre
Break on through to the other side
Image

La Grande Encyclopédie Bob Morane
La Base Documentaire Bob Morane
http://gillesfr27.weezo.me

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 09 oct. 2006 à 17:55

Quel est le numéro ISBN de la Résurrection de l'Ombre jaune pour ceux qui le possèdent ?

SALAT
Messages : 6
Inscription : 05 août 2005 à 22:49
Localisation : Marseille

Message par SALAT » 09 oct. 2006 à 18:00

Je l'ai acheté à l'Age d'Or par correspondance. Mais je ne peux pas répondre car je ne sais pas où il est ni a quoi ce N° ressemble.
Les yeux sont les fenêtres de l'âme.

Twin
Messages : 16974
Inscription : 26 avr. 2003 à 7:03
Localisation : Made in Normandie

Message par Twin » 09 oct. 2006 à 18:01

Le n° d'ISBN est au dos dans un petit cartouche avec un code barre
Break on through to the other side
Image

La Grande Encyclopédie Bob Morane
La Base Documentaire Bob Morane
http://gillesfr27.weezo.me

Avatar de l’utilisateur
Bob Morane
Messages : 76
Inscription : 27 août 2006 à 11:41
Localisation : Lorraine - Prés de Nancy...
Contact :

Message par Bob Morane » 09 oct. 2006 à 18:24

TwinCobra a écrit :Le n° d'ISBN est au dos dans un petit cartouche avec un code barre
ben y a rien comme les autres HC !!!

SALAT
Messages : 6
Inscription : 05 août 2005 à 22:49
Localisation : Marseille

Message par SALAT » 09 oct. 2006 à 18:26

Il n'y pas de cartouche ni de code barre puisque ce livre ne se trouve pas dans le commerce. La seule façon de l'avoir est d'aller ou d'écrire à l'Age d'Or.
Voir à : www.bdcharleroi.com
Les yeux sont les fenêtres de l'âme.

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 10 oct. 2006 à 14:24

Le hors commerce, cela peut être un fanzine né d'un tirage d'un éditeur très particulier.
Mais normalement un éditeur inscrit comme commerçant ne peut éditer ce type d'ouvrages.

L'ouvrage a-t-il un numéro d'autorisation d'édition ?

Stoker
Messages : 1216
Inscription : 13 févr. 2006 à 16:43
Localisation : Haute-Savoie

Message par Stoker » 10 oct. 2006 à 15:52

claude a écrit :Le hors commerce, cela peut être un fanzine né d'un tirage d'un éditeur très particulier.
Mais normalement un éditeur inscrit comme commerçant ne peut éditer ce type d'ouvrages.
Si tu googles "hors commerce", tu trouveras (en cherchant au milieu des références aux "Editions Hors-Commerce" - si, si ça existe -) pas mal de références à des éditions hors commerce de livre par des éditeurs tout à fait sérieux, pour des livres, des disques, etc.

Il faudrait un juriste spécialisé pour indiquer exactement les limites de ce type d'édition mais elle ne paraît absolument pas impossible.

A priori est "hors commerce" tout objet non mis à disposition des circuits de distribution classique, ce qui inclut tous les objets - livres, disques, gadgets - que l'on ne peut se procurer (par l'achat ou autre) que chez le producteur ou un canal approuvé par celui-ci (exemple récent : les boites de rangement pour "La Guerre du Pacifique...", exemples plus anciens : Le Porte-Clé, la plaquette 33 ans de l'expo de 1986, les objets qui ont été disponibles auprès du Club, etc.)

Et il faut bien avouer qu'Internet, de par la diffusion de l'information qu'il permet, a été un outil fantastique pour tous les éditeurs qui ne peuvent ou ne veulent diffuser tout ou partie de leur production par le biais des canaux de distribution classiques.
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." (F. Naudin)

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 10 oct. 2006 à 16:12

Le procédé est plaisant pour permettre des éditions; mais il reste que le dépôt légal est obligatoire afin de permettre au Parquet et au Ministère de l'intérieur d'opérer un contrôle et afin de conserver une trace pour les générations futures. Et là l'éditeur joue avec le feu.

Prenons notre fanzine Reflets: il est déclaré. Ce n'est pas un hasard.

Je ne veux pas préciser trop de points juridiques sur ces éditions particulières, sauf si on me les demande; mais il faut savoir que le Droit de la presse n'est pas le seul qui s'applique : le Droit de la consommation et le Droit de la concurrence apportent leurs régulations.

Je ne veux pas avoir l'air de vouloir empêcher la sortie de BM de cette manière, car je préfère que ses aventures sortent par ces procédés que pas du tout .

Stoker
Messages : 1216
Inscription : 13 févr. 2006 à 16:43
Localisation : Haute-Savoie

Message par Stoker » 10 oct. 2006 à 16:37

claude a écrit :Le procédé est plaisant pour permettre des éditions; mais il reste que le dépôt légal est obligatoire afin de permettre au Parquet et au Ministère de l'intérieur d'opérer un contrôle et afin de conserver une trace pour les générations futures. Et là l'éditeur joue avec le feu.
C'est effectivement la réglementation française, mais s'applique-t-elle aux éditeurs étrangers ? Je serais tenté de dire que la législation belge s'appliquera en l'occurrence. Quelle est-elle ?
Prenons notre fanzine Reflets: il est déclaré. Ce n'est pas un hasard.
Si la déclaration ne suffit pas, elle est indispensable à l'obtention d'un ISBN. Et l'ISBN a de GROS avantages pour une publication, au niveau postal.
Je parle d'expériences.
Je ne veux pas préciser trop de points juridiques sur ces éditions particulières, sauf si on me les demande
J'ai bien dit : "Il faudrait un juriste spécialisé pour indiquer exactement les limites de ce type d'édition mais elle ne paraît absolument pas impossible."
mais il faut savoir que le Droit de la presse n'est pas le seul qui s'applique : le Droit de la consommation et le Droit de la concurrence apportent leurs régulations.
J'ai des doutes sur leur utilité en la matière. A priori aucun de ces Droits n'oblige un éditeur à chercher l'édition la meilleure marché, à faire un tirage minimum, ni à passer obligatoirement par le circuit des librairies.
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." (F. Naudin)

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 10 oct. 2006 à 16:50

La réglementation communautaire prévoit la libre circulation des produits. Dès lors qu'un produit fait l'objet d'une vente en dehors d'un cercle privé, les circuits limités sont interdits d'une part au nom du droit des consommateurs à pouvoir se procurer le produit dans les lieux habituels de vente d'un tel produit et d'autre part au nom des commerçants qui doivent être traités à égalité.
De plus le fait de faire savoir que l'on met en vente un stock limité de produits est considéré par la loi française et la loi belge comme un procédé d'appel destiné à attirer des clients qui , faute de pouvoir acheter ce qu'ils auraient voulu acheter, sont susceptibles de se rabattre sur un autre produit vendu par le même vendeur. Ce procédé d'appel est interdit d'une part par le Code de la consommation (français et belge) qui cherche à protéger le consommateur contre des achats inutiles (même si l'achat opéré est moins coûteux que l'achat envisagé: le texte ne distingue pas) et d'autre part par le Droit de la concurrence qui estime que ce procédé est déloyal à l'égard des autres commerçants.
On peut juger ces textes exagérés, mais ils sont applicables tels que je les décris.
Dernière édition par claude le 10 oct. 2006 à 17:45, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Louis Parent
Modérateur
Messages : 1089
Inscription : 20 janv. 2003 à 20:40
Localisation : Québec (Canada); les pieds trop souvent dans la neige.

Message par Louis Parent » 10 oct. 2006 à 17:41

Je viens de mette à jour la liste des parutions.

J'en ai profité pour y ajouter un liste récapitulative de tout les HC et HS.

viewtopic.php?t=4088

Stoker
Messages : 1216
Inscription : 13 févr. 2006 à 16:43
Localisation : Haute-Savoie

Message par Stoker » 10 oct. 2006 à 22:26

claude a écrit :La réglementation communautaire prévoit la libre circulation des produits. Dès lors qu'un produit fait l'objet d'une vente en dehors d'un cercle privé, les circuits limités sont interdits d'une part au nom du droit des consommateurs à pouvoir se procurer le produit dans les lieux habituels de vente d'un tel produit et d'autre part au nom des commerçants qui doivent être traités à égalité.
Sauf que par définition, un produit "hors commerce" n'a pas de "lieux habituels de vente"...
De plus le fait de faire savoir que l'on met en vente un stock limité de produits est considéré par la loi française et la loi belge comme un procédé d'appel destiné à attirer des clients qui , faute de pouvoir acheter ce qu'ils auraient voulu acheter, sont susceptibles de se rabattre sur un autre produit vendu par le même vendeur. Ce procédé d'appel est interdit d'une part par le Code de la consommation (français et belge) qui cherche à protéger le consommateur contre des achats inutiles (même si l'achat opéré est moins coûteux que l'achat envisagé: le texte ne distingue pas) et d'autre part par le Droit de la concurrence qui estime que ce procédé est déloyal à l'égard des autres commerçants.
Certes , sauf que si je me souviens bien, ce texte vise plutôt à encadrer les ventes genre "Carreflerc" qui à une époque passaient des pubs annonçant "Téléviseur Micro$oft à repasser à 0.99€ - Il y en a 100 pas un de plus", comptant que les personnes qui arriveraient "après" les 100 achèteraient rien que pour ne pas avoir fait le déplacement pour rien.
Dans le cas d'un produit en TIRAGE limité, on se trouve dans un autre cas de figure puisque, a fortiori si ce produit n'est pas distribué dans le circuit normal, personne n'est "susceptible de se rabattre sur un autre produit".
Tu demandes s'il est disponible. Oui, tu peux le commander. Non, tu ne commandes rien. Dans les deux cas, tu n'achèteras pas autre chose.

Encore une fois, si je m'intéresse à ce domaine (comme à beaucoup d'autres), je ne suis pas juriste. Mais le cas ne me semble pas aussi évident que ça.

Et au passage, ce principe de "vente limitée", ça ressemble quand même aux 50 000 tickets de train à 5€ de l'anniversaire du TGV... Si la réglementation est si claire, ça aurait été interdit avant même de démarrer.
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." (F. Naudin)

claude
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 06 juin 2003 à 16:15
Localisation : Lorraine

Message par claude » 11 oct. 2006 à 9:04

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'action en justice qu'il n'y a pas violation du Droit.
Les Parquets sont débordés, la DGCCRF aussi; idem des Associations de consommateurs. Quand une personne s'adresse à ces 3 institutions, on la renvoie à saisir la Justice . Comme il y a des frais, la personne laisse tomber. C'est malheureusement le règne du fait accompli qui s'installe, autrement dit la négation de l'Etat de Droit.
Mes étudiants ou des collègues non juristes (Pharamaciens ...) me soumettent souvent des affaires de ce genre. Le meilleur moyen de s'en sortir, c'est de s'adresser à un conciliateur de Justice. La simple convocation suffit souvent pour que le commerçant régularise sa position d'inexécutant ou d'irrespectueux de la loi.

J'ai déjà abordé ces problèmes avec 2 Présidents de Chambres de Cour d'appel (tous 2 spécialisés en Droit pénal (ils ont été Présidents de chambre des appels correctionnels et l'un a été Procureur) et en Droit commercial (ils sont présidents de Chambres commerciales depuis une dizaine d'années) ) qui comptent parmi mes relations (on prend les mêmes trains assez régulièrement, ce qui nous permet d'avoir des conversations très sérieuses) ; ils ont la même analyse que moi.
Ils sont assez effarés de voir les institutions ou bien conduire, par leur inertie, à engorger les Tribunaux , ou bien conduire à encourager, par leur absence de réaction. les comportements contraires au Droit

La notion de hors commerce est irrecevable dès lors d'une part qu'il y a délivrance d'une chose avec comme contrepartie versement d'un prix et d'autre part que cette délivrance émane d'un professionnel de la vente.
Les procédés dénoncés sont donc bien reprochables dans l'hypothèse d'une vente dite hors commerce par le vendeur professionnel.
Est vendeur professionnel toute personne qui transmet une chose à titre onéreux et à titre habituel (2 actes de vente suffisent et il importe peu que ce ne soit pas 2 ventes dites hors commerce); c'est d'autant plus vrai lorsque la chose vendue a été préalablement achetée en vue de revendre (c'est l'exemple-type de l'acte de commerce) ou a été créée en vue d'une transmission à une clientèle.

Foxtrot's Goldwing
Messages : 1989
Inscription : 01 nov. 2004 à 9:54
Localisation : Close to the edge

Message par Foxtrot's Goldwing » 11 oct. 2006 à 9:22

rrrrrrrrrrrrrrrrzzzzzzzzzzzzzzzzzz, rrrrrrrrrrrrrrrrrzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Répondre